En quoi le passage maritime GIUK revêt-il aujourd’hui une importance géopolitique ?


Le passage GIUK (Greenland-Iceland-United Kingdom) est un passage maritime stratégique long de 3500 km se situant au nord de l’Europe entre le Groenland, l’Islande et le Royaume-Uni. Il est, avec le détroit de Béring, le principal accès à l’océan Arctique.


L’importance du GIUK réside dans sa situation géographique. En effet, il est un point de contact des pays membres de l’OTAN (Royaume-Uni, Islande, Norvège) avec la Russie et permet aux navires militaires russes d’atteindre l’Atlantique Nord. En outre, il était durant la Guerre Froide une zone d’activités importante pour les sous-marins soviétiques et alliés.


Après avoir été quelque peu négligé dans l’après Guerre froide, le GIUK suscite aujourd’hui un intérêt renouvelé d’abord pour des raisons de politique internationale. En effet, selon l’amiral américain à la retraite Jonathan Greenert, il est de nouveau un point d’intérêt stratégique au vu de l’agressivité affichée par la Russie dans sa politique étrangère avec notamment la violation de l’espace maritime suédois le 14 septembre 2020 et l’annexion de la Crimée en 2014.


De plus, cet intérêt a des raisons économiques et commerciales : la fonte de la calotte polaire doit permettre l’ouverture de nouvelles “routes du froid” qui feraient de l’Arctique un nouveau carrefour pour les navires commerciaux. Par ailleurs, la fonte des glaces pourrait permettre l’accès à d’importants gisements gaziers et pétroliers. Le GIUK, qui est le principal accès à cette zone d’intérêt stratégique, revient donc au centre des préoccupations des grandes puissances qui veulent garantir leur sécurité économique et énergétique.


Pour conclure, la ligne GIUK retrouve une importance géopolitique de premier plan en grande partie à cause de la convoitise que suscite l’Arctique, mais également en tant que point de contact avec une puissance russe de plus en plus menaçante vienvers ses voisins.


Auteur: Jérémy Rouault

Rédacteur en chef: Coline Perron