Facebook supprimera les messages "militarisés" en lien avec le scrutin


Facebook a annoncé mercredi qu’il supprimerait les messages utilisant un “langage militarisé” pour appeler à surveiller les bureaux de vote, intimider les électeurs ou les personnels des bureaux de vote, renforçant ainsi ses restrictions en vue de l’élection présidentielle américaine.


Le réseau social a aussi fait savoir qu’il prendrait des mesures si des candidats ou partis proclament prématurément victoire ou contestent les résultats officiels du scrutin du 3 novembre - par exemple en apposant un avertissement et en proposant des liens vers des informations vérifiées sur la course électorale.


Facebook a indiqué par ailleurs qu’il arrêterait provisoirement de diffuser des publicités politiques aux Etats-Unis une fois les bureaux de vote fermés le 3 novembre. Google avait annoncé le mois