Faut-il attendre un discours de défaite de Donald Trump comme le veut la tradition américaine ?


Depuis 1896, le concession speech, ou discours de défaite, est une coutume des élections présidentielles américaines. Au terme de quatre années ponctuées de procédés politiques diplomatiques non conventionnels, les élections de 2020 consacrent la défaite du président sortant au profit du démocrate Joe Biden. Donald Trump se rangera-t-il finalement du côté des traditions pour assurer une transition pacifique du pouvoir ?


Le concession speech a vocation à reconnaître la défaite, appeler à l’unité de la Nation, féliciter la démocratie américaine et souligner sa volonté de continuer à se battre pour ses idées. Si peu de candidats défaits ont utilisé le terme de « défaite », préférant honorer la victoire, cela semble d’autant plus difficile pour un président sortant qui a prévenu qu’il ne reconnaîtrait pas un potentiel résultat défavorable.


Au sein d’une population très partisane à l’occasion des élections, le retour à l’unité post-électorale est une étape importante. En 2020 a fortiori, les Etats-Unis connaissent une vive division communautaire et une crise sanitaire qui laisse peu de place à l’espoir. Après avoir travaillé à discréditer son adversaire, qu’il surnomme « Joe le dormeur vicelard », Trump aurait bien du mal à demander l’unité. Il a, par ailleurs, annoncé sa volonté de quitter le pays en cas de défaite. Plaidant la fraude généralisée du scrutin, le candidat républicain a d’ores et déjà refusé de saluer le caractère démocratique du système – qui est pourtant fort une participation record.


D’après ses antécédents, il semble peu probable que Trump livre un concession speech. Cependant, il pourrait se prêter à un exercice semblable pour ne pas affecter davantage la crédibilité de ses enfants, lesquels nourrissent des ambitions politiques. Pour les américains cela ne fait pas de doute, Donald Trump se démarquera des traditions comme il en a l’habitude.



Auteur: Rémi D.

Rédacteur en chef: Saïmi Steiner

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain