Fronde parlementaire contre la commission sur l'article 24, Castex répond


Les présidents de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, et du Sénat, Gérard Larcher, ont fait part vendredi de leur opposition à la création d’une commission chargée de réécrire un article controversé de la proposition de loi en cours d’élaboration sur la “sécurité globale”, rappelant que cette tâche était du ressort du Parlement.


Jean Castex avait annoncé jeudi 27 novembre la création de cette instance chargée de se pencher sur le très controversé article 24 de la proposition de loi dans le but affiché de “respecter l’objectif poursuivi tout en dissipant tout doute sur le respect de la liberté d’informer”. Cet article 24 interdit de filmer des membres des forces de l’ordre dans l’intention de nuire à leur intégrité physique ou psychique”.


Les syndicats de journalistes et les mouvements de défense des droits de l’homme estiment qu’il restreint la liberté d’expression. Un nouveau rassemblement contre la proposition de loi est annoncé samedi 28 novembre place de la République à Paris. L’idée de confier l’article 24 à une commission indépendante, décidée en accord avec le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, a créé des remous chez les députés, en particulier ceux de la majorité qui ont fait part de leur désaccord en interne, a-t-on appris de sources parlementaires.


Cette fronde émanant en partie de la majorité dont il est le chef est d’une ampleur inédite contre Jean Castex, arrivé à Matignon il y a moins de cinq mois. Gérald Darmanin sera pour sa part entendu lundi soir par la commission des Lois de l’Assemblée nationale, et rencontrera mardi après-midi - à leur demande - les députés La République en marche, dans un contexte d’inquiétude sur le thème des violences policières après plusieurs incidents récents qui ont choqué l’opinion.


Reuters

2 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain