Funérailles en Cisjordanie du négociateur en chef palestinien Saëb Erakat


Les Palestiniens ont enterré mercredi 11 novembre leur négociateur Saëb Erakat, décédé du nouveau coronavirus à 65 ans, à un moment où l'élection de Joe Biden à la Maison Blanche esquisse le timide espoir d'une relance du processus de paix avec Israël. Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), qui souffrait de problèmes pulmonaires, est décédé mardi dans un hôpital israélien de Jérusalem.


Personnalité politique palestinienne parmi les plus connues à l'étranger, Erakat était le négociateur en chef des Palestiniens et avait participé à de nombreux pourparlers de paix avec Israël, actuellement dans l'impasse. "La mort de Saëb Erakat marque la fin d'une ère, une ère pendant laquelle Israéliens et Palestiniens cherchaient à négocier une solution pacifique à leur conflit. Il incarnait cette ère, avec tous ces espoirs et toutes frustrations", a estimé Rob Malley, ancien conseiller des présidents américains Bill Clinton et Barack Obama.


Reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, soutien à la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, parrainage de la normalisation entre Israël et des pays arabes: le président américain, Donald Trump, a multiplié durant son mandat les gestes de soutien envers l'Etat hébreu, poussant les Palestiniens à couper tout contact avec son administration. Alors candidat, le démocrate Joe Biden avait indiqué qu'il comptait notamment reprendre les aides financières à destination des Palestiniens, mises à l'arrêt par M. Trump.


"Il y a un optimisme mesuré selon lequel l'administration Biden sera celle avec qui les Palestiniens pourront dialoguer", a estimé Mme Odeh, analyste palestinienne, ayant conseillé le leadership palestinien au début des années 2000, avant de préciser: "Cela ne veut pas dire qu'on s'attend à ce que cette administration mette un terme au conflit" avec Israël.


Reuters/AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain