Guillaume Rozier, le jeune papa de Vitemadose, reçoit l'ordre national du Mérite


Tous les habitants majeurs d'un quartier de la ville de Bordeaux vont pouvoir être rapidement vaccinés, sans conditions, après la découverte d'un groupe de quelques dizaines de personnes testées positives à un variant très rare, a expliqué vendredi 21 mai à l'AFP l'Agence régionale de Santé.


Alors que le dépistage massif de la population a débuté vendredi dans le quartier de Bacalan, dans le nord de la ville, les autorités sanitaires ont demandé d'anticiper la vaccination des plus de 18 ans sans conditions dans ce quartier et les limitrophes, "si possible dans le week-end ou au pire en début de semaine prochaine", a expliqué Patrick Dehail, le conseiller médical et scientifique de l'ARS Nouvelle-Aquitaine.


Le groupe s'élève à au moins 46 personnes, sans compter le retour des résultats de la première journée du dépistage massif lancé vendredi 21. Aucun de ces cas positifs n'a été vacciné et "aucun n'a été hospitalisé, ils ont les symptômes habituels ou pas de symptômes", d'après le directeur médical de l'ARS.


Ce variant demeure très rare au niveau international et en France, malgré plusieurs chaînes de transmission détectées récemment à Bordeaux. A ce stade, cinq variants sont classés comme variants préoccupants en France, selon l'agence sanitaire: les variants anglais, sud-africain, brésilien, indien et celui détecté à Bordeaux.


AFP

4 views