Histoire: Qui est Susan Travers ?


Seule femme à avoir servi dans la Légion étrangère, Susan Travers s’est particulièrement distinguée par sa bravoure lors de la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, les exploits de l’héroïne cachée de Bir Hakeim n’ont connu qu’une reconnaissance tardive.


Issue de l’aristocratie londonienne, Susan Travers grandit sur la Côte d’Azur. En 1940, la jeune femme répond à l’appel du Général de Gaulle et rejoint les Forces Françaises Libres en tant qu’infirmière. Elle devient ainsi la seule femme de la Légion étrangère, qu’elle suivra entre autres du Cameroun à l’Egypte, en passant par le désert de Libye. Respectée par les légionnaires, Susan Travers est surnommée « la Miss ». Devenue chauffeur du général Koenig, elle entretient avec ce dernier une relation intime qui sera plus tard dévoilée et détruite par la propagande allemande. À Bir Hakeim, lorsque son amant lui demande de quitter les lieux en raison de la dangerosité de la situation, Susan Travers refuse. Elle conduit à travers les lignes allemandes tous phares éteints sous une pluie de bombes. En tête d’une colonne de légionnaires, elle réussit à les ramener à la ligne britannique. Par la suite, la combattante sert aussi dans la campagne d’Afrique du Nord, lors du débarquement en Provence, et même en Indochine.


À la fin de la guerre, Susan Travers est officiellement engagée dans la Légion étrangère et voit le