Jane Eyre de Charlotte Brontë


La plus méconnue mais non moins talentueuse des sœurs Brontë, Charlotte, vient étoffer la liste des monuments de la littérature anglaise avec la publication en 1857 de Jane Eyre. D’inspiration autobiographique, il s’agit de l’histoire d’une jeune fille affrontant le monde pour trouver sa place, à l’image des romans d’apprentissage que l’on trouve chez les auteurs français du XVIIIème siècle. Ce roman tire sa force d’une intériorité dévoilée sans tabous, saisissant à merveille l’expression des états d’âme de la personne humaine à chaque étape de la vie. Bien que l’histoire se déroule dans l’Angleterre du XIXème siècle, sa portée est intemporelle grâce aux thèmes abordés, tels le désir et l’amour, exploités sous tous leurs angles et bousculant les traditionnelles règles de bienséance anglaise.


Jane Eyre est une orpheline vivant une enfance malheureuse dans une famille d’accueil puis dans un pensionnat pour jeunes filles en Angleterre. Une fois en âge de travailler, elle devient gouvernante au sein de familles aisées. Le destin la met au service d’un certain Monsieur Rochester, qui devient l’objet de tous ces désirs. Cependant, sa force de caractère et ses convictions l'empêchent de tomber dans le piège du plaisir facile. Dès lors, l’amour naissant entre les deux protagonistes devient l’un des plus emblématique du corpus littéraire mondiale. Mais il est soumis aux nombreux secrets que cultivent Monsieur Rochester, faisant obstacle à leur relation.


Jane se révèle une héroïne atypique pour son époque, prenant son destin en main face aux revers de la vie. Inconsciemment ou intentionnellement, Charlotte Brontë offre à un lectorat international une des premières icônes féministes de l’époque moderne, préférant la liberté au confort castrateur d’une vie toute tracée.


4 views