Joe Biden et Xi Jinping se jaugent lors d'un échange marathon


"Hier (mercredi) soir, j'ai passé deux heures au téléphone sans interruption avec Xi Jinping", a raconté jeudi le nouveau locataire de la Maison Blanche depuis le Bureau ovale, affichant sa volonté de faire preuve de fermeté face à Pékin. Hong Kong, Taïwan, minorité musulmane ouïghoure: selon le compte-rendu de l'exécutif américain, Joe Biden s'est montré beaucoup plus tranchant que Donald Trump sur les dossiers sensibles du moment, exprimant ses "profondes inquiétudes" sur la question des droits humains.


Et, sans surprise, la réponse de l'homme fort de Pékin a été ferme.Selon les médias d'Etat chinois, Xi a invité son homologue américain à se tenir à l'écart de questions qui relèvent de "la souveraineté de la Chine et de son intégrité territoriale".

Depuis son arrivée au pouvoir, Joe Biden et son équipe ont multiplié les avertissements sur la question des Ouïghours.

Selon des experts, plus d'un million d'entre eux sont ou ont été détenus dans des camps de rééducation politique au Xinjiang. Pékin récuse le terme de "camps" et affirme qu'il s'agit de centres de formation professionnelle, destinés à fournir un emploi à la population et donc à l'éloigner de l'extrémisme religieux. Dans une rhétorique plus proche de celle employée par l'administration précédente, Joe Biden a aussi dénoncé, selon la Maison Blanche, les pratiques économiques "injustes et coercitives" de Pékin.

S'il a clairement affiché sa volonté de rupture avec la politique étrangère de Donald Trump, les relations commerciales américano-chinoises sont l'un des rares dossiers où il pourrait, sur le fond, s'inscrire dans une relative continuité avec son prédécesseur Lors de ce premier appel, Joe Biden a aussi plaidé pour une approche plus pragmatique sur des dossiers tels que le climat, délaissé par son prédécesseur.


Reuters/AFP


Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain