Jordanie: le roi Abdallah et son demi-frère ensemble une semaine après la crise


Le roi Abdallah II de Jordanie et le prince Hamza sont apparus ensemble, une semaine après une crise au cours de laquelle le demi-frère du roi a été accusé de mettre en danger la monarchie. Pour montrer aux Jordaniens que cette crise sans précédent qui a ébranlé la monarchie était officiellement terminée, une partie de la famille royale s'est réunie pour rendre hommage aux aïeux ayant fondé et pérennisé le royaume qui célèbre ses 100 ans.


Le souverain hachémite, le prince Hamza, accusé d'avoir été impliqué dans un "complot" contre son pays, le prince héritier Hussein, leur oncle Hassan et d'autres membres de la famille royale se sont rendus dans le mausolée où sont enterrés les trois rois ayant gouverné le pays depuis un siècle: Abdallah Ier, Talal et son fils le roi Hussein. En habits civils --à l'exception du prince héritier en uniforme militaire--, coiffés pour certains du traditionnel keffieh à damier rouge et blanc, ils ont récité la Fatiha, première sourate du Coran. Pour le politologue jordanien Labib Kamhawi, la présence d'Abdallah II et du prince Hamza ensemble envoie "un message de la famille royale que la crise en son sein est terminée".


Le vice-Premier ministre Aymane Safadi a accusé le prince Hamza d'avoir collaboré avec une "puissance étrangère", non identifiée, pour tenter de déstabiliser le royaume. Cette crise est survenue quelques jours avant l'anniversaire du 11 avril 1921 quand Abdallah, devenu émir hachémite de Transjordanie par la grâce des Britanniques, a pris les rênes du pouvoir. En 1946, il proclame l'indépendance et crée le Royaume hachémite de Jordanie, devenant le roi Abdallah 1er. Les dirigeants actuels se vantent de la longévité remarquable du royaume dans une région si turbulente.


Reuters/AFP