L'ancien président Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans


Hospitalisé en septembre dernier à l’hôpital Georges-Pompidou, à Paris, celui qui fût président de la République de 1974 à 1981 avait de nouveau été admis à l’hôpital, le mois dernier, à Tours (Indre-et-Loire). Il est décédé mercredi soir, entouré de sa famille, dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher. Une minute de silence a été observée à l’Assemblée nationale, alors que les hommages ont afflué. Valéry Giscard d’Estaing était entré à l’Elysée à l’âge de 48 ans, devenant alors le plus jeune président français d’après-guerre.


Il avait inscrit son septennat sous le signe de la modernité, autorisant le divorce par consentement mutuel, dépénalisant l’avortement et abaissant de 21 ans à 18 ans l’âge de la majorité civile. Pendant la campagne présidentielle, VGE prône une relance de la construction européenne, proposant l'élection du Parlement de Strasbourg au suffrage universel, qui se concrétisera sous son impulsion en 1979.


Élu conseiller général en 1982 dans son fief de Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, puis député en 1984, d'aucuns lui prêtent l'intention de diriger le premier gouvernement de cohabitation en 1986 - Jacques Chirac lui est préféré. Il redevient malgré tout l'un des leaders de la droite en dirigeant à nouveau son parti, l'UDF. L'ancien président de la France, européen convaincu, poursuit pourtant un ultime but: devenir président de l'Europe.


VGE soutient l'adhésion de la Grèce, dont l'acte officiel sera signé en 1979 sous présidence française de l'Europe, et commence à préparer celles de l'Espagne et du Portugal qui seront finalisées après son septennat. Mais il manifestera en 2002 une forte opposition à une entrée éventuelle de la Turquie. Député européen de 1989 à 1993, l'ancien chef de l'Etat français est nommé fin 2001, à 76 ans, président de la Convention sur l'avenir de l'Europe.


Reuters/AFP

24 views