L'Australie vote une loi décisive qui oblige les géants de la tech à payer les médias


Le Parlement australien a finalement adopté jeudi la loi destinée à obliger les géants de la tech à payer en échange de leurs contenus d'actualité et qui, depuis des mois, suscite l'attention de gouvernements du monde entier. Première législation de ce type, elle a été adoptée sans difficulté après que le gouvernement a accepté de faire des compromis sur les points auxquels étaient farouchement opposés les mastodontes qui dominent internet. Quelques jours avant ce vote, Facebook et Google avaient cependant déjà fini par passer des accords avec différents médias australiens. Les médias australiens percevront ainsi des millions de dollars de Google et Facebook. De leur côté, les géants du numérique ont ainsi la garantie de ne pas payer des sommes plus élevées que celles sur lesquelles ils se seront entendus avec les médias. Cette loi est considérée comme la première dans l'âpre bataille que se livrent les géants de la tech et les autorités régulatrices nationales. Ces groupes numériques, qui ne sont soumis à presque aucune réglementation, ont commencé à être pointés du doigt par un organisme australien chargé de la défense des consommateurs qui s'est penché sur la domination de Google et de Facebook dans le secteur de la publicité en ligne. Sur 100 dollars de publicité dépensés par les entreprises australiennes, 49 vont à Google et 24 à Facebook, selon l'autorité australienne de la concurrence. Mais la loi australienne finalement adoptée ne garantit pas que l'argent récolté suffira à financer le journalisme et à sauver des médias australiens.


Reuters/AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain