L'Iran a repris l'enrichissement d'uranium à hauteur de 20%


L'Iran a annoncé mardi avoir repris de façon continue ses activités d'enrichissement de l'uranium à hauteur de 20%, spectaculaire désengagement en matière nucléaire dans un climat de regain de tensions dans le Golfe.

Téhéran avait indiqué lundi avoir amorcé le processus destiné à produire de l'uranium enrichi à 20% dans son usine souterraine de Fordo, à 180 km au sud de Téhéran, à rebours des engagements pris à Vienne en 2015 lors de la conclusion de l'accord international sur le nucléaire iranien. Les cascades de centrifugeuses mises en route pour augmenter la teneur de l'uranium en isotope 235 sont rapidement montées en puissance. Le gouvernement modéré-réformateur du président Hassan Rohani, principal artisan, côté iranien, de l'accord, s'était opposé à cette loi, mais avait dit qu'il n'aurait d'autre choix que de l'appliquer si elle devait entrer en vigueur. Devant le refus de M. Rohani de la promulguer, Mohammad-Bagher Ghalibaf, le président du Parlement (tenu depuis février par les conservateurs), s'est saisi du texte et l'a publié au Journal officiel, comme le permet la législation. L'accord menace néanmoins de voler en éclats depuis que le président américain Donald Trump en a retiré son pays en mai 2018 avant de rétablir de lourdes sanctions économiques ayant plongé l'économie iranienne dans une violente récession et privant Téhéran des bénéfices qu'elle escomptait du pacte. En riposte l'Iran s'est affranchi, à partir de mai 2019, de la plupart de ses engagements clés pris à Vienne. Le gouvernement iranien estime néanmoins que la loi va à l'encontre des efforts diplomatiques pour obtenir la levée des sanctions américaines à la faveur de la prochaine arrivée à la Maison Blanche de Joe Biden. Celui-ci a dit sa volonté de faire revenir les Etats-Unis à l'accord de Vienne.


Reuters/AFP


Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain