L'Iran et les puissances mondiales discuteront du retour des États-Unis à l'accord nucléaire


Des responsables politiques se réuniront virtuellement pour discuter d'un éventuel retour des États-Unis à l'accord nucléaire de 2015, a annoncé jeudi l'Union européenne dans un communiqué. L'administration Biden a cherché à engager l'Iran dans des pourparlers sur la reprise du respect de l'accord par les deux parties, en vertu duquel les sanctions économiques américaines et autres contre Téhéran ont été levées en échange de restrictions sur le programme nucléaire iranien pour rendre plus difficile le développement d'une arme nucléaire - un ambition nie Téhéran. Les États-Unis et l'Iran ne sont pas encore d'accord pour se rencontrer sur la relance de l'accord et communiquent indirectement via les pays européens, ont déclaré des responsables occidentaux. Deux sources diplomatiques ont déclaré que la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne avaient déjà eu des entretiens avec l'Iran lundi et une a déclaré qu'il y avait eu des discussions sur une proposition iranienne. La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a déclaré aux journalistes lors d'un briefing quotidien que les puissances européennes travaillaient en étroite collaboration avec la Russie et la Chine - les autres parties restantes à l'accord - pour trouver une solution à l'impasse et avaient discuté avec Téhéran et Washington. Le porte-parole du département d'État américain, Ned Price, a déclaré que les États-Unis ont accueilli la réunion comme «une étape positive».


Reuters/AFP