La 5G arrivera à Paris "dans les prochaines semaines"


La 5G sera déployée à Paris "dans les prochaines semaines" grâce à un accord annoncé vendredi entre la mairie et les opérateurs télécoms, alors que la capitale française ne bénéficie toujours pas du réseau mobile de dernière génération. Paris va donc bientôt rejoindre Strasbourg, Lyon ou encore Bordeaux, où la 5G a déjà été installée, malgré des réticences locales. En la matière, c'est l'État qui décide et les maires ne peuvent pas s'opposer juridiquement. Mais soucieux d'éviter les polémiques, les opérateurs ont engagé à Paris une concertation, qui a abouti vendredi à une "charte de la téléphonie mobile". Censée donner aux parisiens une meilleure information sur les impacts de la 5G, la charte doit garantir la transparence sur l'installation des antennes. Les opérateurs se sont engagés à "optimiser le recyclage des équipements de téléphonie" ou à favoriser "l'inclusion numérique". Plus de 8.600 sites 5G ont été ouverts commercialement par Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom depuis fin novembre en France, en dehors de Paris et de plusieurs grandes métropoles, selon les données publiées en janvier par l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep). De Paris à Nantes, en passant par Rennes, plusieurs maires écologistes ou de gauche de grandes villes avaient décidé de lancer fin 2020 un débat public pour répondre à un besoin de transparence au sujet des éventuelles conséquences du déploiement de la 5G sur l'environnement et la santé. Les opérateurs et les pouvoirs publics cherchent néanmoins à prendre en compte les réticences locales pour désamorcer un sujet devenu encore plus polémique depuis que la Convention citoyenne pour le climat a recommandé un moratoire cet été. Si la 5G promet d'offrir, à terme, un débit jusqu'à dix fois plus rapide, les opérateurs comptent surtout sur son lancement pour éviter la saturation de leurs réseaux mobiles.


Reuters/AFP



3 views