La Banque mondiale dégage 12 milliards de dollars pour fournir des vaccins aux pays pauvres


La Banque mondiale a annoncé le mardi 13 octobre l'approbation d'un plan d'aide de 12 milliards de dollars pour garantir aux pays en développement l'accès rapide aux vaccins quand ils seront disponibles. Cette annonce, faite en marge des réunions d'automne de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, intervient alors que deux essais cliniques ont été suspendus en 24 heures.


Les laboratoires pharmaceutiques américains Johnson & Johnson et Eli Lilly ont suspendu lundi 13 et mardi 14 octobre des essais cliniques, pour le premier d'un vaccin et pour le second d'un traitement expérimental contre le Covid-19, le temps d'évaluer d'éventuels effets secondaires chez des participants, un nouveau contretemps dans la lutte contre la pandémie qui sévit dans le monde.


Ce financement fait partie d'un paquet d'aide du Groupe de la Banque mondiale allant jusqu'à 160 milliards de dollars et s'étalant jusqu'en juin 2021 pour aider les pays en développement à lutter contre la pandémie du Covid-19, a également précisé l'institution de Washington.


Du côté du FMI, l'économiste en chef, Gita Gopinath, a elle-même insisté mardi sur la nécessité de contrôler le virus pour permettre une véritable reprise mondiale. Et, en l'absence de vaccins, les mesures de distanciation sociale ou de confinement partiel ne peuvent pas être levées, ce qui freine la reprise.


Reuters/AFP


Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain