''La douleur en beauté'': un sculpteur argentin transforme les déchets pandémiques en art


Marcelo Toledo crée généralement des sculptures et des bijoux en métal. Maintenant, l'artiste argentin travaille avec un nouveau matériau : les masques et les seringues de rebut de la pandémie COVID-19 pour créer une exposition explorant l'impact douloureux du virus.Toledo, qui a fabriqué des bijoux uniques pour Barack Obama et Madonna, a été parmi les premiers en Argentine à contracter le COVID-19 il y a un an, ce qui l'a laissé hospitalisé pendant huit jours pour une pneumonie.

L'expérience a laissé une empreinte dans sa vie et a déclenché une rafale d'œuvres d'art, à partir d'un masque de 14 mètres avec le drapeau argentin qu'il a placé sur l'emblématique Obélisque de Buenos Aires pour sensibiliser le public au don d'organes pendant la pandémie. Toledo collecte des déchets de coronavirus recyclés envoyés par des hôpitaux et des laboratoires.

«Je suis ravi de pouvoir transformer la douleur en beauté et cette exposition est exactement cela, capturant tout ce qui nous arrive en tant que société», a déclaré Toledo, 45 ans, à Reuters dans son atelier dans le quartier de San Telmo à Buenos Aires.

Dans l'exposition, il y aura un vrai navire qui traverse symboliquement une «tempête» et des îles de recyclage pour sensibiliser à l'importance de prendre soin de l'environnement. Comme pour le masque géant, qui a été reproduit dans des pays comme les États-Unis et le Japon, l'artiste rêve de reproduire la nouvelle exposition dans d'autres villes du monde.


Reuters/AFP



4 views