La folie est-elle anormale ?


« Il n’y a point de génie sans un grain de folie. ». Aristote valide ici l’existence d’une part de « folie » et l’identifie à l’extraordinaire qui est l’incarnation du « génie ». Pourtant, l’expression « avoir un grain » est devenue péjorative. Le terme de « folie » n’est d’ailleurs plus employé par les spécialistes, rendant obsolète la marginalisation de l’individu par ce seul terme. Aujourd’hui, la démarcation entre ce qui relèverait de la « folie » ou de la « non folie » dépendrait plus des règles qui gouvernent une société à un moment donné.

Nicolas Gogol, dans sa nouvelle Journal d’un fou écrite en 1834 sous forme de journal intime, illustre la réciprocité intrinsèque entre la société et la raison d’un individu lambda. Le héros est un fonctionnaire frustré de son emploi et de la non-reconnaissance de sa « vocation ». Il finit dans un asile psychiatrique mais on distingue deux points d’ancrage : une double frustration nourrie par la société dans laquelle il évolue et le rejet de l’objet de son amour.

La notion de « folie » tiendrait plus dans ce cas de cette perte de réalité, et donc du danger que peut représenter l’individu pour lui-même et pour la société. Peut-on donc valider l’existence irréversible d’un concept qui nous dépasse et qui nourrit encore aujourd’hui beaucoup de défiances ancestrales ?


Érasme, dans son Éloge de la folie, propose d’ailleurs une vision antinomique du sens de la folie. Sa thèse est à visée satirique des personnages et croyances de son époque. Les rôles sont inversés : derrière le masque, il y a toujours un individu qu’on ne connaît pas, dissimulant tout ou partie de ses propres turpitudes.


On pourrait ainsi dire qu’on est toujours « le fou de quelqu’un d’autre » à partir du moment où les règles qu’on s’impose ou celles que les sociétés définissent sont posées comme des normes qu’il n’est jamais possible de remettre en question.


Quelle est votre opinion?


72 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain