La France et Bruxelles sont d'accord sur le refinancement d'Air France-KLM


Le gouvernement français a atteint les grandes lignes d’un accord avec la Commission européenne sur un plan de refinancement soutenu par l’État pour aider à renforcer le bilan d’Air France-KLM, a déclaré dimanche le ministre des Finances, Bruno Le Maire. Le ministre a refusé de commenter le montant en cause. Il a confirmé que le conseil d'administration du groupe aérien devait se réunir lundi pour discuter et approuver le paquet, alors que les arrêts successifs font des ravages. Air France-KLM, qui a reçu l'année dernière 10,4 milliards d'euros (12,2 milliards de dollars) de prêts garantis par le gouvernement, a discuté d'un plan de recapitalisation en plusieurs étapes pour alléger l'endettement qui en résulte, ont indiqué des sources. Cela impliquera vraisemblablement la conversion d'un prêt de l'Etat français de 3 milliards d'euros en instruments hybrides. Mais le plan avait été retardé par des querelles sur les demandes de l'UE qu'Air France abandonne les créneaux de décollage et d'atterrissage de Paris-Orly comme condition. Le Maire a déclaré que la compagnie aérienne avait renoncé à certains créneaux dans les négociations, mais pas aux 24 initialement demandés par Bruxelles, ce qui aurait mis Air France sur un pied d'égalité avec ceux cédés par la Lufthansa allemande à Francfort et Munich dans le cadre de sa hausse de capital soutenue par l'État.


Reuters/AFP



4 views