La France garde son attrait économique, un argument électoral pour Macron


La France reste le pays d'Europe le plus attractif pour les investisseurs, selon une étude dont le gouvernement s'est immédiatement saisi pour défendre la politique économique d'Emmanuel Macron et agiter la menace d'une victoire de l'extrême droite à la présidentielle de 2022. Pour la deuxième année de suite, la France est restée en 2020 le pays européen qui a attiré le plus d'investissements directs étrangers, à 985 projets, malgré une forte baisse sur fond de crise du Covid-19, selon une étude annuelle publiée lundi 7 juin 2021 par le cabinet EY.


Les investisseurs interrogés estiment que la France a "relativement bien défendu son attractivité" notamment "grâce aux mesures de soutien et au plan de relance" annoncé à l'automne dernier. Ils sont près de la moitié à trouver celui-ci plus performant que dans les autres pays européens. Ces conclusions sont un bon signe pour le président Emmanuel Macron, qui voit ses choix confortés en matière de politique économique à moins d'un an de l'élection présidentielle de 2022.


La ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher a, elle, porté le débat sur le terrain politique en estimant que la France ne garderait pas un tel attrait si M. Macron - pas officiellement candidat pour le moment - n'est pas réélu président. "Si le président Macron passe une deuxième fois, il y aura un enthousiasme pour continuer à investir en France mais c'est quelque chose de fragile", a-t-elle jugé sur LCI. Mme Pannier-Runacher a explicitement visé l'extrême-droite et le Rassemblement national, dont la candidate Marine Le Pen est donnée par les instituts de sondage au second tour face au président actuel.


De fait, si la France garde la tête en matière d'attractivité, c'est de justesse. Avec une baisse de 18% des investissements étrangers, elle subit un recul plus marqué que le Royaume-Uni (-12%), qui talonne la France avec 975 projets, tandis que l'Allemagne (930 projets) a limité son recul à 4%.


AFP

3 views