La montagne sans ski alpin pour l'instant accessible en février, les aides au secteur renforcées


Partir à la montagne en février reste possible pour l'heure, mais sans faire de ski alpin, car les remontées mécaniques ne rouvriront pas pour les vacances. Et les aides vont être substantiellement renforcées pour aider le secteur à passer un "choc sans précédent", a annoncé le gouvernement lundi soir. Si le ski alpin est proscrit, d'autres activités comme les raquettes, la luge, le ski de fond restent possibles puisque ces activités ne nécessitent pas l'utilisation des remontées mécaniques. Les aides versées par l'Etat au secteur seront renforcées et pourraient atteindre jusqu’à 7 milliards d’euros contre 4 milliards d’euros actuellement. Ainsi les commerces de matériel de ski et des activités annexes - ingénierie, menuiserie, fabrication de remonte-pentes - vont être éligibles aux aides versées par le Fonds de solidarité et à celles d'un plan Tourisme à venir au printemps. Du côté des stations, Alexandre Maulin, le président de Domaines skiables de France (DSF) s'inquiète toutefois du fait que les aides aux domaines skiables doivent toujours faire l'objet de dérogations validées par la Commission européenne. Du côté des commerces saisonniers et entreprises liées au sport, Virgile Caillet, délégué général du syndicat Union Sport et Cycle (1.500 entreprises), attend que les modalités soient précisées En outre, le gouvernement va réactiver des aides du premier confinement en faveur des professionnels de santé et indemniser les moniteurs de ski.


AFP



6 views