La philosophie à l'épreuve du complotisme


Les théories du complot pullulent, l'essor des réseaux sociaux a démultiplié la viralité des doctrines conspirationnistes, elles se parent du doute, du questionnement, de l'examen rationnel du monde et de la remise en question des connaissances établies, en empruntant les fondements de la philosophie.


La philosophie nous permet d'éclairer les habits illusoires dont s’enrobent ces doctrines. Loin d'arpenter les chemins sinueux et parcellaires de la quête du savoir, ces idéologies ont pour visée et racine une appréhension du monde totaliste et absolutiste. Les faits sociaux, historiques et sanitaires, ne sont perçus que par la fenêtre de cette Vérité décrétée, qui par sa raison d'être, se soustrait à l'épreuve du raisonnement critique et ne supporte aucune réfutation. Elle est même renforcée par ses incohérences et divergences. Ces doctrines proposent une lecture du monde simpliste et totaliste : la cause de tout phénomène saurait être trouvée en répondant à une seule question “ à qui tout cela profite-t’il?”. La réponse permettrait l’accès à cette dite Vérité. Des sociétés secrètes et malveillantes tenteraient par leurs manœuvres machiavéliques de soumettre le monde à des fins obscures et dissimuleraient la Vérité au peuple pour mieux le manipuler. Les théories du complot ont existé de tout temps mais leurs fulgurantes propagations nous alertent sur l'ancrage, dans nos sociétés, d'une vision paranoïde du monde et de l’Autre.


Contrairement à ces doctrines, la philosophie ne nous épargne pas, elle nous mène à faire avec notre impuissance, avec nos limites, elle nous apprend l'immensité de ce qui nous échappe, que nous avons à exister avec nos doutes, nos incertitudes et l'inexistence d'une vérité toute, une vérité unique, qui nous donnerait la clef de la compression du monde dans son entièreté. Douloureux est le chemin de la raison, qui nous mène vers la seule certitude que nous puissions avoir : savoir que nous ne savons pas.


42 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain