La politique étrangère de Joe Biden au défi des ultimes choix de Donald Trump


Alors qu'il n'a toujours pas reconnu sa défaite à la présidentielle américaine, Donald Trump continue ainsi de jongler entre ses terrains de golf et des apparitions furtives à la Maison-Blanche pour donner ses dernières directives.Après l'Afghanistan et l'Irak, le milliardaire américain poursuit sa campagne de désengagement militaire en Somalie.Joe Biden, lui, peaufine sa future équipe et devra composer avec les choix de son prédécesseur en matière de politique étrangère.


À mesure que Joe Biden désigne ses futurs lieutenants, les contours de sa politique étrangère semblent peu à peu se dessiner.Sa première nomination de taille au sein du gouvernement fut la plus commentée : Antony Blinken, ancien conseiller adjoint à la sécurité nationale et puis secrétaire d'État adjoint sous Obama, prendra le poste de secrétaire d'Etat.Son profil, jugé "européen-compatible", pourrait permettre de renouer les liens avec l'Union européenne, fragilisés pendant la mandature de Donald Trump.Les ministres nommés par Joe Biden devront néanmoins encore être confirmés par le Sénat dont la majorité est encore incertaine.