La psychologie des foules chez Gustave Le Bon


Gustave Le Bon (1841-1931) fut médecin, anthropologue, psychologue social et sociologue. Auteur de 43 ouvrages, il écrit sur des domaines variés, notamment la psychologie, comme dans l’excellent Psychologie des foules. C’est dans cet ouvrage, datant de 1895, mais qui est toujours d’actualité, qu’il établit les principales caractéristiques des foules. D’abord, “les foules” de Gustave Le Bon ne renvoient pas aux foules devant Zara un jour de soldes ou aux masses populaires et peu instruites. La foule est un concept particulier qui ne se caractérise pas tant par le nombre d’individus qui la compose, ou leur niveau d’instruction : il s’agit d’un groupe de personnes influencées par une âme nouvelle née de leur assemblage. Ainsi, chaque individu se retrouve détaché de son esprit critique et de sa personnalité, tant la collectivité a pris le pas sur son individualité. Le Bon écrit ainsi : “Cette âme les fait sentir, penser et agir d’une façon tout à fait différente de celle dont sentirait, penserait et agirait chacun d’eux isolément.”

Les caractéristiques des foules sont toutes liées à leur caractère collectif : du fait de la contagion des idées, de l’anonymat, de la puissance du nombre, elles se laissent aller à plus d’impulsivité, d’émotivité, d’irritabilité : elle n’est pas réfrénée par la peur ou le sentiment de responsabilité que chaque membre possède. Elle est crédule, se laisse aller à l’exagération et au simplisme, n’est maniée que par des images et des instincts… Cela donne souvent des “foules criminelles”, mais ce sont aussi ces traits qui font des Hommes des martyrs, des soldats, qui ne reculent devant rien pour défendre leur groupe.


34 views