La réappropriation du corps n'est-elle possible que par la désacralisation de la sexualité?



“Mais si l'Éros est rapport à la vérité, les deux amants ne pourront se rejoindre qu'à la condition que l'aimé, lui aussi, ait été porté au vrai par la force du même Éros.” (Histoire de la Sexualité, Tome II, Foucault 1984) Depuis l’antiquité grecque, la conception de la sexualité engageait à la fois l’aspect moral - comment contenir cette énergie et cette pulsion relative à l’humain - mais aussi un rapport direct avec l’amour - quelle place l’Eros occupe-t-il dans notre rapport à l’aimé.e - si bien qu’au fil des évolutions sociales, la sexualité se trouve mouvante entre le profane et le sacré.


Pour l’Occident marqu