La zone euro au bord d’un retour de récession


Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d’achat en Europe publiés lundi:


LONDRES - L’activité du secteur privé de la zone euro s’est fortement contractée en novembre, les nouvelles mesures de restriction prises pour endiguer la deuxième vague de coronavirus contraignant de nombreuses entreprises du secteur des services à fermer temporairement leurs portes.Les résultats préliminaires des enquêtes réalisées par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI) pour le mois en cours renforcent le scénario d’un retour de l’économie de l’union monétaire en récession. Les résultats préliminaires des enquêtes réalisées par IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI) pour le mois en cours renforcent le scénario d’un retour de l’économie de l’union monétaire en récession.


BERLIN - La contraction du secteur allemand des services s’est amplifiée en novembre sous l’effet des nouvelles mesures de restriction mises en oeuvre pour tenter d’enrayer la propagation du COVID-19, montrent les résultats préliminaires des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI). L’indice des service est tombé à 46,2 contre 49,5 le mois précédent, s’enfonçant sous le seuil de 50, soit en territoire de contraction.


PARIS - L’activité du secteur privé en France a connu en novembre sa contraction la plus forte depuis six mois, les mesures prises pour contrer la deuxième vague de coronavirus pénalisant en particulier le secteur des services. L’indice composite, qui combine l’activité manufacturière et celle des services, a chuté à 39,9, au plus bas depuis le mois de mai, contre 47,5 en octobre, s’enfonçant davantage sous le seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance, montrent les résultats préliminaires des enquêtes d’IHS Markit auprès des directeurs d’achat (PMI).


AFP/Reuters