Le confinement a entraîné l'appauvrissement d'un quart des ménages


Le confinement de la population mis en place entre le 17 mars et le 11 mai 2020 a entraîné l'appauvrissement d'un quart des ménages, d'autant plus fortement que leur niveau de vie était initialement bas, selon une enquête publiée par l'Insee mercredi.


Si la chute de l'activité économique a entraîné une baisse globale du revenu disponible brut des ménages de 2,6% au deuxième trimestre 2020, les disparités sont fortes. Ainsi, parmi les 10% de ménages les plus pauvres, 35% perçoivent une dégradation de leur situation financière.


Par catégories socioprofessionnelles, les artisans et les commerçants ont été les plus directement touchés par la chute de l'activité. Plus de la moitié des indépendants déclarent une dégradation de leur situation financière, devant les ouvriers (37% de ménages déclarant une perte de revenu). Pour les autres catégories, ces proportions se situent entre 25% (pour les cadres et professions intellectuelles supérieures, qui incluent les professions libérales) et 30% (pour les agriculteurs).


Reuters/AFP


2 views