Le couvre-feu va être avancé à 18h00 dans une partie de l’Est


Pas de reconfinement, mais un couvre-feu avancé de deux heures, à 18h00, dans une partie de l'Est du pays: pour contenir la pandémie, le gouvernement prévoit des mesures supplémentaires là où le virus circule rapidement.


"La situation est plus problématique dans quatre régions", a souligné Olivier Véran, ministre de la Santé: le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le département des Alpes-Maritimes. La mesure a été décidée lors d'un conseil de défense mardi matin et doit être mise en oeuvre après concertation avec les élus, préfets et agences régionales de santé.


La mairie de Nancy, dont le maire PS, Mathieu Klein s'était prononcé ces derniers jours en faveur d'un reconfinement local, estime dans un communiqué que le couvre feu est une mesure tardive, qui risque de s'avérer insuffisante. C'est aussi l'avis du Conseil scientifique remis au gouvernement le 23 décembre, et rendu public mardi soir, qui recommande d'aller vite en raison d'une "probable" reprise "incontrôlée de l'épidémie" à cause du "surcroît de contaminations" provoqué par les fêtes de fin d'année.


Mardi, 11.395 cas confirmés ont été enregistrés, loin de l'objectif gouvernemental de descendre à 5.000. Et le nombre des décès a franchi la barre des 64.000 morts depuis le début de l'épidémie. Un sondage Ipsos Global Advisor/Forum économique mondial publié mardi fait d'ailleurs de la France un des pays réfractaires: seuls 4 Français sur 10 accepteraient de se faire vacciner contre le Covid.


AFP

5 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain