Le gouvernement lance un « Grenelle de l’éducation »


Le ministère de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a lancé, jeudi 22 octobre, un « Grenelle de l’éducation » afin de mettre davantage les professeurs « au centre de la société », après l’assassinat de Samuel Paty, qui a remis en lumière le difficile métier d’enseignant. Censée durer trois mois, cette concertation, qui était déjà prévue à l’agenda du ministère, doit notamment déboucher sur une augmentation des salaires des enseignants ou encore sur des mesures de protection supplémentaires. En parallèle, le budget 2021 du ministère a été augmenté de 400 millions d’euros (500 millions en année pleine), afin d’augmenter les salaires des enseignants français, inférieur de 7 % en début de carrière à la moyenne des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La hausse de budget doit financer différentes primes, notamment une prime d’attractivité (260 millions d’euros en année pleine) ciblant les personnels en début et milieu de carrière, ainsi qu’une prime d’équipement informatique (178 millions d’euros) de 150 euros nets annuels pour chaque professeur.


AFP/Reuters

8 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain