Le Groenland aux urnes avec son avenir minier au coeur du débat


Les Groenlandais votaient ce 06 Avril pour élire leur Parlement, un scrutin anticipé provoqué par un projet minier qui divise le territoire autonome danois de l'Arctique, source de convoitises croissantes sur fond de réchauffement climatique. Dans l'immense île arctique aux seulement 56.000 habitants, les deux principaux partis s'opposent sur l'autorisation d'un projet de mine de terres rares et d'uranium à l'étude depuis plus d'une décennie à Kuannersuit, à la pointe sud. Ses partisans, dont le parti social-démocrate Siumut au pouvoir, voient la mine comme une ressource d'importance pour une économie encore très dépendante des subventions du Danemark. Pour ses adversaires en tête des intentions de vote, c'est une menace pour le fragile environnement local, déjà confronté au spectre d'un dérèglement climatique accéléré. Si les soubresauts de la vie politique locale groenlandaise n'ont pas toujours passionné depuis l'autonomie de 1979, le Groenland est scruté de plus en plus près à l'international, en témoigne l'offre d'achat par le président Trump en 2019, sur fond de positionnement russe et plus récemment chinois dans l'Arctique. Copenhague comme Nuuk ont fait savoir clairement que le territoire n'était pas à vendre, mais le gouvernement local cherche à attirer des investisseurs internationaux, faisant miroiter ses ressources naturelles prouvées ou espérées. Porté par le groupe australien - à capitaux chinois - Greenland Minerals, qui détient depuis 2010 un permis d'exploration, le projet de Kuannersuit a entraîné en février l'annonce de ces élections anticipées. Outre la mine, la campagne a également porté sur la pêche, qui constitue le plus gros secteur économique du Groenland, les questions sociales et l'identité culturelle, à l'heure où la jeunesse renoue avec la culture inuit et questionne l'héritage colonial danois.


Reuters/AFP



Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain