Le point sur la pandémie dans le monde, nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants


La situation dans les Balkans et en Europe centrale est "particulièrement" inquiétante, à l'heure où le nombre de cas en Europe augmente pour la troisième semaine consécutive, a affirmé jeudi la direction régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), soulignant que le nombre de morts et d'hospitalisations y est actuellement "parmi les plus élevés dans le monde".


Le gouvernement britannique s'est voulu rassurant jeudi face aux inquiétudes suscitées par une réduction des approvisionnements en vaccins contre le Covid-19 en avril au Royaume-Uni, susceptible de ralentir sa campagne de vaccination, l'une des plus avancées au monde. Le Pérou va fermer ses commerces et suspendre le transport aérien et terrestre pendant la semaine de Pâques, dans le cadre d'un confinement national destiné à lutter contre l'épidémie.


L'Italie commémore jeudi les victimes de l'épidémie de Covid-19, qui y a fait plus de 100.000 morts, avec les drapeaux en berne sur les bâtiments publics et le recueillement du chef du gouvernement Mario Draghi à Bergame, la ville martyr du nord du pays. "La Journée en mémoire de toutes les victimes de l'épidémie de coronavirus" sera désormais marquée tous les 18 mars.


La pandémie a fait au moins 2.682.032 morts dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 11H00 GMT. Les États-Unis sont le pays comptant le plus de morts (538.093), suivis par le Brésil (284.775), le Mexique (195.908), l'Inde (159.216) et le Royaume-Uni (125.831).


Reuters/AFP