Le Rafale confirme son succès à l'export


La commande de 30 avions de combat Rafale passée par l'Egypte marque un nouveau succès à l'export pour le fleuron de l'aéronautique de défense française qui, après de longues années de disette, voit les contrats se multiplier."L'Egypte et la France ont signé un contrat pour la fourniture de 30 avions Rafale", a affirmé l'armée égyptienne mardi 4 mais dans un communiqué.Le montant de la transaction s'élève à 3,95 milliards d'euros, dont 200 millions pour les armements, selon le média d'investigation en ligne Disclose qui avait révélé l'information. Né de la volonté de trouver un remplaçant aux Mirage 2000 français et aux Tornado britanniques, italiens et allemands, le démonstrateur Rafale A a accompli son premier vol en 1986. Il est utilisé par la marine française depuis 2004 et l'armée de l'Air depuis 2006 et a remplacé sept types d'avions de combat de générations précédentes. Mais il a longtemps eu du mal à s'exporter. Plusieurs prospects, notamment aux Emirats arabes unis, au Maroc et au Brésil, n'ont pas donné suite. Il a fallu attendre 11 ans après son entrée en service pour qu'il trouve preneur à l'étranger.le Rafale est en compétition en Suisse (36 à 40 avions), en Finlande (jusqu'à 64 appareils), en Croatie (12 appareils d'occasion qui seraient prélevés sur le parc de l'armée de l'Air française).Les Emirats arabes unis et l'Indonésie (36 appareils) s'intéressent également à l'avion.“votre opinion nous intéresse”.


AFP


4 views