Les actionnaires PSA et FCA approuvent largement la fusion


Les actionnaires de PSA et ceux de FCA ont approuvé lundi 4 janvier à la quasi-unanimité des voix le projet de fusion entre les deux groupes qui doit donner naissance à Stellantis, quatrième groupe automobile mondial par les ventes en volume. A peine plus d’un an après la présentation d’un rapprochement à plus de 42 milliards d’euros aux cours d’aujourd’hui, les deux constructeurs ont franchi une étape déterminante de leur mariage. La finalisation de la fusion interviendra le 16 janvier et la cotation de l’action du nouveau groupe commencera le 18 à Paris et Milan, et le 19 à New York. Le calendrier initial prévoyait un “closing” d’ici la fin du premier trimestre. Les trois principaux actionnaires du constructeur français - la famille Peugeot, l'État français et le chinois Dongfeng - ont d’abord voté pour le projet présenté en décembre 2019, avec 99,99% des voix. L’ensemble des actionnaires du groupe sochalien se sont ensuite prononcés en faveur de la fusion avec 99,85% des voix pour, lors d’une assemblée générale extraordinaire. Les actionnaires de Fiat Chrysler (FCA) se sont quant à eux prononcés à 99,15% en faveur de la fusion. Troisième mondial par le chiffre d’affaires, le futur Stellantis a également recueilli l’intégralité des 22 autorisations sollicitées auprès d’autorités de la concurrence. Le nouveau géant bénéficiera d’une complémentarité géographique utile en ces temps de pandémie et compte générer cinq milliards d’euros de synergies précieuses pour financer l’électrification à marche forcée des véhicules. Il affichera une production annuelle de l’ordre de huit millions de véhicules et un chiffre d'affaires supérieur à 165 milliards d’euros. En revanche, il lui faudra relever plusieurs défis comme le redressement de ses activités en Chine, la gestion de ses surcapacités et la co-existence entre pas moins de 14 marques.


Reuters/AFP



4 views