Les boulangers français recherchent la reconnaissance de l’UNESCO pour l’humble baguette


La baguette - mélange de farine de blé, d'eau, de levure, de sel et d'une pincée de savoir-faire et aussi symbole de la France que la tour Eiffel - pourrait bientôt rejoindre la liste des trésors culturels de l'UNESCO.


Les boulangers disent que le pain artisanal traditionnel, dont l'achat à la boulangerie locale est depuis des décennies un rituel dans la vie quotidienne française, est repoussé des étagères des magasins, même en France, par des bâtonnets de pain surgelés fabriqués sur des chaînes de montage géantes. La Confédération des boulangers français a déposé sa candidature pour être ajoutée au classement de l'ONU des trésors immatériels. La baguette se retrouve face à deux rivaux pour la candidature française: les toits zingués de Paris et la fête du vin du Biou d'Arbois dans le Jura. La ministre française de la Culture fera sa recommandation au président en mars. Les boulangers disent que l'inscription à l'UNESCO protégerait un savoir-faire qui a traversé les générations et protégerait la baguette des imposteurs du monde entier.