Les confidences de Meghan et Harry secouent la couronne britannique


Elle a pensé au suicide lorsqu'elle vivait au sein de la famille royale britannique, et la couleur de peau qu'aurait son fils inquiétait. Un an après la mise en retrait du couple et son départ pour la Californie, ces confessions, recueillies par la star de la télévision Oprah Winfrey, dressent un portrait sombre de la monarchie britannique, cible d'un tir nourri d'accusations.


Parfois émue aux larmes, Meghan Markle a dit avoir été tourmentée par des pensées suicidaires et a déploré de s'être vu refuser le soutien psychologique qu'elle demandait, tout en mettant sa dépression sur le compte de la couverture agressive des médias britanniques. Elle a aussi fait état de conversations au sein de la famille royale sur la couleur de peau de son fils avant sa naissance. Le couple a toutefois tenu à faire savoir qu'il ne s'agissait pas de sa grand-mère, la reine Elizabeth II, 94 ans, et de son mari le prince Philip, 99 ans. Harry a dit avoir une “très bonne relation et une entente” avec sa grand-mère, sur le trône depuis 1952.