Les Etats-Unis face à l'embrasement du virus, l'Europe ne relâche pas la pression


Face à l'explosion des cas de coronavirus dans tous les Etats-Unis, New York se préparait samedi 14 novembre 2020 à refermer ses écoles, au moment où les restrictions se multiplient dans le monde, y compris en Europe en dépit d'un léger mieux sur le front de l'épidémie. Sur le vieux continent, les restrictions se multiplient, comme au Portugal qui a décidé d'un couvre-feu le week-end, entré en vigueur samedi 14 novembre 2020. En Ukraine, ce sont les commerces non essentiels qui ferment samedi pour trois week-ends. Et en Autriche, le gouvernement pourrait annoncer samedi un durcissement des mesures déjà en vigueur. Mais c'est aux Etats-Unis que la situation apparaît préoccupante. Ville américaine la plus touchée par la première vague au printemps, New York a jusqu'ici résisté à son retour en force. Mais le taux de positivité des tests - longtemps resté proche des 1% - augmente désormais quotidiennement et a dépassé vendredi pour la première fois le seuil critique des 3%. Le gouverneur de New York Andrew Cuomo avait déjà annoncé la fermeture dès 22H00 des bars et restaurants, une mesure entrée en vigueur vendredi et globalement bien acceptée dans une ville où le déconfinement a été très progressif et où ces établissements fermaient déjà pour la plupart avant minuit. Le souvenir des camions-morgue et des tentes dressées devant les hôpitaux en mars-avril, avec plus de 23.000 morts recensés dans la métropole, est encore dans tous les esprits. Les Etats-Unis restent, de loin, le pays dont le bilan est le plus lourd en valeur absolue, devant le Brésil (164.737 morts), l'Inde (128.668), le Mexique (97.056), et le Royaume-Uni (50.928). Mais avec 284.000 nouveaux cas quotidiens, l'Europe est toujours la région enregistrant la plus forte progression, même si les nouvelles contaminations semblent désormais stabilisées (+1%). Les autorités écartent cependant presque partout l'idée d'un assouplissement de ces restrictions.


Reuters/AFP



Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain