Les patients en soins intensifs du covid français au plus haut en deux mois et demi


Le nombre de personnes traitées dans les unités de soins intensifs en France pour COVID-19 atteignant 3407 lundi, dépassant 3400 pour la première fois depuis le 3 décembre, alors que l'augmentation moyenne des nouveaux cas atteignait un pic de 17 jours . Les chiffres ont été publiés après que la région des Alpes-Maritimes, autour de Nice dans le sud de la France, a annoncé un verrouillage partiel au cours des deux prochains week-ends dans la zone côtière entre Menton et Théoule pour lutter contre une recrudescence des infections. Contrairement à certains de ses voisins, la France a résisté à un nouveau verrouillage pour contrôler des variantes plus contagieuses, espérant qu'un couvre-feu en place depuis le 15 décembre puisse contenir la pandémie. Au cours du week-end, le ministre français de la Santé, Olivier Veran, a déclaré que la tendance nationale des infections s'était aggravée ces derniers jours. Les autorités sanitaires ont signalé 4 646 nouveaux cas, contre 22046 dimanche mais contre 4 376 lundi dernier. Le nombre total d'hôpitaux a augmenté pour la deuxième journée consécutive. La moyenne mobile sur sept jours des cas est restée supérieure à 20000 pour le deuxième jour consécutif, à 20 041, le plus élevé depuis 20 466 le 5 février. Le total cumulé des cas est passé à 3,61 millions, le sixième plus élevé au monde.


Reuters/AFP


2 views