Les scénarios (encourageants) de l'Institut Pasteur sur l'épidémie cet été en France


La décrue dans les hôpitaux et le rythme de la vaccination en France donnent à l'Institut Pasteur des raisons de croire à un été sans reprise de l'épidémie de Covid-19, à condition que les indicateurs continuent de progresser dans la même direction. De bonnes nouvelles qui se savourent quelques jours après avoir retrouvé les terrasses des bars et restaurants, les musées et les cinémas, mais qu'il faut prendre avec prudence. Car cette nouvelle étape du déconfinement pourrait engendrer un rebond des chiffres, et dans ce cas, l'Institut Pasteur n'est plus aussi optimiste. En prenant en compte l'augmentation de la transmissibilité, le risque d'hospitalisation liée au variant B.1.1.7, l'effet du climat sur la transmission, et le rythme de vaccination, les chercheurs de l'Institut modélisent des scénarios possibles sur l'évolution de l'épidémie, qui a de conséquences directes sur les mesures sanitaires. D'après leur dernière mise à jour, si le cap de la décrue actuelle est maintenu et si la vaccination garde le même rythme, l'été ne devrait pas être le théâtre d'un rebond épidémique, malgré la présence de différents variants sur le territoire. Toutefois, ce n'est qu'un des deux scénarios envisagés par l'Institut Pasteur. Car la deuxième étape du déconfinement entamée peut faire évoluer la situation, et pas forcément dans le bon sens. L’institut explique également bien faire "l'hypothèse que le rythme actuel de vaccination pourra être maintenu, voire augmenté dans les semaines et mois qui viennent." Mais si le rythme venait à décliner, "les projections seront dégradées". Ils mettent ainsi en garde contre "l'hésitation vaccinale" ou le "sentiment erroné que la vaccination n'est plus nécessaire car la situation épidémiologique s'améliore". Par ailleurs, ce n'est pas parce que l'été est moins propice au rebond épidémique, notamment grâce aux températures, qu'il ne peut pas y avoir une nouvelle vague de contaminations à l'automne, insiste l'institut dans sa modélisation qui recommande de "maintenir l'effort de vaccination cet été et s'assurer qu'on atteigne un niveau de couverture vaccinale élevé à la rentrée".


AFP


1 view