Littérature : Dites-leur que je suis un homme de Ernest J. Gaines


Dites-leur que je suis un homme est une fiction politico-culturelle engagée.

Ernest J. Gaines plonge le lecteur dès les premières minutes dans l’univers des années 40. Le partage entre dialogues et monologues et les nombreux détails de ses personnages, nous permettent de vivre l’émotion et l’ambiance de l’époque. Même si son aspect descriptif, parfois généreux, pourrait nous faire perdre le fil.

La ségrégation prime en Louisiane et les noirs restent au service des blancs. Parmi les personnages, deux s’en dégagent.

Jefferson, illettré, sans défense qui regarde les arbres depuis sa cellule. Les mains serrées, légèrement penché sur sa couchette, il est accusé de meurtre et attend son exécution.

Grant est instituteur et se rend à la prison pour rencontrer Jefferson. Heureusement, Vivian, la petite amie de Grant est d’un appui considérable pour affronter le réel de Jefferson.