Littérature: Dix-sept ans, d'Eric Fottorino



Dix-sept ans c’est le titre du 37ème ouvrage d’Eric Fottorino qui vient compléter une œuvre autobiographique fascinante, marquée notamment par la publication de Korsakov ou L’homme qui m’aimait tout bas. Dix-sept ans, c’est aussi l'âge qu’avait la mère du personnage lorsqu’il est né. Le roman s’ouvre lorsque la mère dévoile à ses enfants le secret qu’elle retient depuis si longtemps. Cette révélation destinée à bouleverser l’équilibre familial sera à l’origine d’une quête chez Eric, le personnage principal, qui n’est pas celle qu’on attendrait en tant que lecteur. On assiste à la traversée physique, de Bordeaux à Nice, et temporelle d’Eric à la conquête de sa mère, cette femme qu’il a si mal connue. Sa mère, cette jeune fille, qui, à dix-sept ans, seule, donne naissance à son premier enfant, de père juif marocain. Cette quête apparaît aussi comme une quête identitaire, les retrouvailles d’Eric avec ses origines juives qu’on a étouffées. Ce cri d’amour à une mère est profondément touchant car on le sent retenu depuis beaucoup trop de temps. Les mots sont sublimes. Et si l’histoire est très particulière, elle ne peut que raisonner universellement en nous, nous sommes tous reliés à une mère.


Auteur: N.S.

6 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain