Littérature : Karnak Café, Naguib Mahfouz


Karnak Café, court roman publié en 1974, fait d’un café du Caire le reflet de la société égyptienne des années 60. Son auteur, Naguib Mahfouz, prix nobel et écrivain à l'œuvre dense, mêle la grande histoire de l’Égypte avec les histoires intimes des personnages de ces romans. Dans Karnak Café, il traite autant des bouleversements sociaux que de la trajectoire individuelle des personnages. Ces derniers questionnent leur avenir et celui du pays dans ce lieu bruyant et chaleureux où la vie palpite. Le narrateur déambule dans un quartier du Caire. Au détour d’une rue, il aperçoit un café, tenu par Qurunfula, une ancienne star de la danse orientale. Tout commence ici. Et ce lieu, le Karnak Café, sera l’unique lieu du roman. Le lecteur devient alors témoin des échanges, des débats, des bribes de vie de chacun des personnages. Ils s'ancrent tous dans les bouleversements sociaux et politiques en cours : depuis la révolution nassérienne avec ses ambitions d’un renouveau social et culturel jusqu’à la déroute de la guerre des Six Jours. Les plus concernés sont les rejetons de la révolution, trois étudiants, habitués à débattre autour d’un thé : Hilmi, l’amant de Qurunfula, Zaynab et Ismaïl. Un jour, ils ne viennent plus. Leur disparition inquiète. Alors, le roman nous entraîne dans les coulisses d’un État qui s’embourbe dans le désir de tout contrôler jusqu’à torturer ou tuer des innocents. Entre anecdotes individuelles et discours politiques, convivialité et désenchantement, Naguib Mahfouz raconte avec poésie le désarroi d’une population face aux bouleversements sociaux. Le roman offre différents prismes de lecture. Nous pouvons aussi y voir l’histoire d’un individu solitaire au regard faussement détaché qui par hasard découvre l’autre et prend part à l’Histoire.

Auteur: Miryam Kchibl @miryam_kbl

4 views