Littérature : Le complot contre l’Amérique de Philip Roth


Imaginez que dans les années 1940 un homme proche des dirigeants nazis ait été élu Président des États-Unis ? Quelles auraient été les conséquences sur les familles juives américaines mais également sur le déroulé de la Seconde Guerre Mondiale ? C’est les réponses à ces questions auxquelles Philip Roth répond dans « Le complot contre l’Amérique », récit uchrnonique publié en 2004. Ce roman nous plonge dans l’enfance fictive du narrateur, Philip Roth, jeune juif de Newark. Vivant avec ses parents et son grand frère dans un quartier où réside de nombreuses familles juives, Philip voit son monde basculer le jour où le célèbre aviateur Charles Lindbergh est élu Président des États-Unis. Celui-ci, proche de Hitler, s’oppose à l’entrée en guerre des États-Unis et montre son soutien à l’Allemagne ce qui terrorise les citoyens américains juifs. Ceux-ci voient leur vie changer par la mise en place de certaines règles et commencent à se méfier d’un éventuel génocide aux États-Unis. Mais alors que certaines familles se réfugient au Canada, la famille Roth, sous l’égide du père décide de ne pas se montrer faible et de se continuer à garder un semblant de vie normale face à la terreur nouvelle.

Dans ce roman, Philip Roth, confirme son statut de grand auteur américain, et prouve qu’il n’y a qu’un pas pour qu’un pays passe d’une démocratie à un régime totalitaire. Il suffit d’un homme sachant rallier les foules et parler aux peurs les plus profondes de ces concitoyens. Le livre a été adapté en mini-série par HBO en mars 2020, la preuve que ce roman écrit en 2004 est encore acclamé.


Auteur : Constance B. @constance_bcd


4 views