Littérature: Le Fou de Laylâ de Majnûn


Le Fou de Laylâ est une histoire d’amour d’origine arabe datant du VIIème siècle mais répandue dans toute la civilisation islamique, du Maghreb à l’Asie centrale. C’est un ensemble de poèmes qui chantent l’amour fou, absolu mais impossible d’un homme poète, Qays, et d‘une femme d’une beauté légendaire, Laylâ.


Qays et Laylâ s’aimaient et devaient se marier. Seulement, Qays fut si éperdu par la beauté de Leylâ qu’il chanta son amour au monde et rompit le code bédouin qui impose un silence avant le mariage, faute de quoi le déshonneur s’abat sur la fille. Le père de Leylâ vit ce chant de Qays comme un crime déshonorant, annula le mariage et condamna Qays à l'éloignement, l'interdisant de voir et de parler à Leylâ. Le poète sombra alors dans la folie et erra dans le désert, métaphore de l’absence de l’aimée.


La puissance poétique de cette œuvre tient en ce qu’elle rend présente l’absence de l’être aimé, en ce qu’elle figure l’amour perdu, rêvé. Le recueil lyrique rend sensible une histoire transcendant l’amour charnel par l’amour mystique. La légende se supplante alors au mythe : celui de l’amour parfait et impossible, compris seulement par soi mais exprimable à autrui par la poésie.


Beaucoup d’analystes interprètent l’amour de Qays chanté dans toute la culture musulmane comme un symbole de la manifestation du Divin. La quête d’un signe de Leylâ dans le désert exprime la manifestation de la beauté de Dieu dans le monde. C’est le récit d’une quête de la beauté et de soi-même.


Si l’identité de Majnûn est disputée, son existence ne nie pas une forme de vox populi de ces populations de désert, au temps du jeune Islam, qui célèbre l’invention d’une façon d’aimer, jusqu’au bout, jusqu’à la mort. Avez-vous lu cette œuvre ?





3 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain