Littérature : Le Vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepúlveda


Parue en 1989, traduite en plus de trente-cinq langues, Le Vieux qui lisait des romans d’amour, est sans doute l'œuvre la plus connue de cet auteur chilien. En croisant l’humour et l’émouvant, l'œuvre a parcouru la terre entière et s’est écoulée à plus de 1 250 000 exemplaires. Sa renommée est telle qu’elle possède aujourd'hui une influence politique internationale par ses messages profondément humanistes et écologistes. Elle verra aussi le jour au cinéma en 2001 grâce à l'œuvre de Rolf de Heer dans son film The Old Man Who Read Love Stories.


L’histoire nous transporte dans “El Idilio”, petit village en lisière d’Amazonie. On y rencontre Antonio José Bolivar, vieil homme ayant pour seuls amours la nature et les lectures romantiques. Ce doux quotidien sera pourtant boulversé lorsque les habitants de cette poussière bétonnée vont accuser à tord le peuple indien local du meurtre d’un chasseur blanc. Connaissant la forêt et ses secrets, Antonio disculpe vite les présumés coupables, mais se retrouve alors contraint de chasser une panthère également innocente. S’engage ainsi un duel tragique entre homme et nature, entre deux protagonistes n’ayant jamais choisi de s’affronter…


Impressionnant par ses nombreux messages, Le Vieux qui lisait des romans d’amour peut tout à fait être qualifié de roman d’apprentissage. Mais ici le personnage principal est un vieil homme, un humain en constante lutte contre lui-même. Un homme déchiré par un passé matérialiste et colonial, essayant du mieux qu’il peut de désormais vivre sous les codes d’une civilisation amenée à disparaître. Dès cette parution, jusqu'à aujourd'hui et sans doute pour les années à venir, Luis Sepúlveda réussit l’écriture d’une histoire contemporaine. Un roman passionné et passionnant, qui nous livre le plus beau remède contre la vieillesse : la lecture.


Auteur : Laberenne Lucas


17 views