Littérature: Nous étions nés pour être heureux de Lionel Duroy



Nous étions nés pour être heureux, un roman que l'on n'osait plus attendre, celui de la réconciliation d'une famille brouillée autour des romans d'un des frères, Paul. Paul est le double littéraire de l'auteur, Lionel Duroy qui construit depuis plus de trente ans une œuvre autobiographique absolument fascinante. Depuis Priez pour nous, publié en 1990, il n'a eu de cesse de revenir sur une histoire familiale chaotique, une jeunesse éblouissante et deux divorces. Un travail d’archéologue, qui consiste à scruter, analyser à la loupe les reliquats d’une vie pour espérer la comprendre. Non sans se mettre à dos ses proches qui, légitimement, sont opposés à l'exposition de leur vie privée. Après trente années de rupture totale des liens entre le narrateur et ses neuf frères et sœurs, ceux-ci se mettent tour à tour à le contacter. Les raisons sont floues mais cette réconciliation apparaît comme une nécessité. Paul les convie alors tous chez lui ainsi que ses enfants, ses petits-enfants et ses ex-épouses dans sa maison de Provence.

Dans un style maîtrisé et particulièrement plaisant, le roman évoque la nature des liens fraternels et familiaux, mais aussi la vieillesse ou bien encore la question de la nécessité de l'écriture chez l'auteur et celle de la publication, plus complexe.


Ce tableau d'une famille de nouveau réunie semble presque fantasmé pour le fidèle lecteur tant il est parfait. S'il n'était pas question d'autofiction, critiquer la facilité de l’invention littéraire aurait été aisé. Mais non, ici c’est la vie qui s’offre une conclusion magistrale.


Auteur: Neila @neila_smr

5 views