Littérature: Novecento


Novecento est la preuve que 83 pages suffisent pour nous remettre en question et pour vibrer au rythme des mots, des sons, des sensations, toujours avec subtilité et légèreté. Baricco annonce dans ce troisième roman un style tranché au vocabulaire simple : un cadre restrictif qui permet au texte de s’épanouir pour exprimer son intime poésie. Ces cadres qui délimitent nos libertés mais qui sont pour autant nécessaires pour avoir accès à l’infini, c’est d’eux dont Baricco veut nous parler.


Novecento est né sur le Virginian, un navire de croisière qui relie les côtes européennes et américaines dans les années 20. Il y a passé toute sa vie, jouant du piano, sans jamais en descendre. Il le pourrait, mais ne le souhaite pas. Il a déjà “vu” le monde via les récits qui lui sont contés et les musiques qui sont jouées dans les cales inférieures des émigrés. Le roman nous décrit la virtuosité de Novecento, son intelligence, sa sensibilité dès qu’il pose ses mains sur son piano. Abandonné bébé sur le navire, il n’y a pas de trace de lui sur la terre ferme. Il n’y existe pas et sa musique non plus, comme incompréhensible, venue d’ailleurs. Les scènes de valse déchaînée avec son piano et de duel musical ne cessent de prouver qu’il comprend et vit la musique comme personne d’autre ne le fait. Cela détermine aussi sa manière de concevoir la vie puisque, s’il ne veut pas descendre, c’est que son bateau et ses 88 touches forment pour lui un monde bien délimité. Le monde dans lequel nous vivons, lui, est infiniment grand, peut-être même trop pour qu’un homme puisse l’exploiter, le contrôler, l’utiliser pour révéler l’infini qui figure en lui. Comme si, finalement, Novecento avait fait le choix d’explorer l’infinité de son être plutôt que de subir un nombre infini de désirs et d’opportunités. Avez-vous vu la pièce adaptée du roman ?


4 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain