Littérature : Si c’est un homme de Primo Levi.



Si c’est un homme est un livre écrit en 1947 par Primo Levi (1919-1987) ce qui en fait l'un des premiers témoignages de la vie au camp d'Auschwitz. Son œuvre ne connaît pas directement un grand succès car la population n’est pas prête à recevoir ce témoignage. L’ouvrage est composé d’un poème liminaire du même nom, datant de 1946. Dès lors, l’auteur semble vouloir faire rejaillir notre part d’humanité en s’adressant directement au lecteur par l’emploi du pronom personnel “Vous” tout en relatant les abominations subies durant la guerre. Ce récit autobiographique dépeint l’enfer de cette époque avec beaucoup d’objectivité. C’est pour l’écrivain le moyen de mettre des mots sur cette lutte qu’il a mené. Dès les premières pages, les prisonniers sont transportés dans des trains comme du bétail. On assiste aux prémices de la déshumanisation. S’ensuit la mise à nu dans le froid, la perte des affaires personnelles ainsi que l’attribution d’un numéro d’identification tatoué sur le bras gauche. Les interdictions et les rites à exécuter sont innombrables, les conditions de survie difficilement supportables, comparant ainsi le Lager à « une gigantesque expérience biologique et sociale. » Bien que Levi retrace les atrocités auxquelles il a été confronté durant son enfermement et qui ont fait de la mort une pensée omniprésente, ce chef-d'œuvre n’en reste pas moins un des plus puissants symboles d’espoir, de lutte et de résilience. Cela illustre ainsi toute sa portée universelle et confirme l’importance de cet ouvrage. Car Levi n’a jamais abandonné; « Oublier le passé, c’est se condamner à le revivre. » Témoigner pour que cela ne se reproduise plus jamais. Témoigner pour ne pas oublier.


Auteur: Anne-Sophie @an


10 views