Ludovic Tézier, baryton en chef de France


C'est l'une des plus belles voix lyriques de l'Hexagone mais depuis un an, le "roi des barytons français" Ludovic Tézier donne surtout de la voix pour attirer l'attention sur les chanteurs précaires et défendre l'opéra contre les préjugés. Il se dit privilégié car il vient de chanter en streaming direct de la Scala de Milan, s'est produit en début d'année à l'Opéra de Paris pour une captation d'Aïda et vient de sortir son premier album solo consacré à Verdi. Mais au printemps dernier, le Marseillais de 53 ans a été parmi les premiers à tirer la sonnette d'alarme, appelant dans une tribune dans Le Monde Emmanuel Macron à "sauver la culture en France". C'est lui aussi qui, avec Jonas Kaufmann, le ténor allemand superstar, lance une pétition à l'Union européenne pour demander le soutien de l'art lyrique et du spectacle vivant. Un an plus tard, l'État français a versé des sommes conséquentes mais les salles, fermées depuis plus de quatre mois, désespèrent de pouvoir rouvrir, entraînant depuis plus d'une semaine un mouvement d'"occupation" de théâtres à travers la France. Ludovic Tézier, lui, défend le régime des intermittents du spectacle, une spécificité française. Emmanuel Macron leur avait accordé une "année blanche" en 2020 mais face au manque de cachets, ils réclament la prolongation de leurs droits.



Reuters/AFP


1 view