Macron s'engage à agir contre les violences sexuelles sur les enfants


"Vous ne serez plus jamais seules": Emmanuel Macron a annoncé samedi une série de mesures pour lutter contre les violences sexuelles sur les enfants, en se félicitant que la parole des victimes se libère, en particulier sur l'inceste.


Pour adapter "notre droit", Emmanuel Macron demande au garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, et au secrétaire d'Etat à l'Enfance et aux Familles Adrien Taquet d'engager dès lundi une consultation afin d’approfondir les pistes qui permettront de renforcer la loi pour mieux punir les auteurs. Emmanuel Macron annonce également une série de mesures pour mieux détecter ces violences. C'est ainsi que seront mis en place deux rendez-vous de dépistage et de prévention - au primaire puis au collège - dans le cycle de visites médicales obligatoires existantes.


Plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines pour rendre le crime d'inceste imprescriptible, suite aux accusations portées à l’encontre d’Oliver Duhamel. Au moment où se sont déroulées les agressions que "Victor" dit avoir subies à la fin des années 1980, la loi prévoyait qu'une victime mineure pouvait porter plainte pour "viol par ascendant" pendant dix ans à compter de sa majorité. Depuis, une loi a allongé ce délai de prescription à 30 ans en 2018, mais elle n’est pas applicable aux faits déjà prescrits. Jeudi, le Sénat a voté une proposition de loi visant à créer un nouveau crime sexuel pour protéger les mineurs de moins de 13 ans, enrichie par des mesures spécifiques à la lutte contre l'inceste. Ce vote suscite des critiques sur les réseaux sociaux car il n'irait pas assez loin.


Reuters/AFP



2 views