Mairie de Marseille: Benoît Payan en pôle position pour succéder à Michèle Rubirola


Sauf coup de théâtre, le socialiste Benoît Payan devrait être élu lundi maire de Marseille en remplacement de Michèle Rubirola, médecin écologiste de gauche, démissionnaire après moins de six mois à la tête de la deuxième ville de France. Seul candidat en lice de la majorité, deviendra à 42 ans le plus jeune maire de l'histoire de Marseille.

Après un quart de siècle de règne de Jean-Claude Gaudin (LR) et une parenthèse de cinq mois et 11 jours avec Michèle Rubirola, maire de l'union de la gauche du Printemps marseillais, le PS va ainsi reprendre symboliquement le fauteuil occupé pendant 33 ans par Gaston Defferre, ex-ministre de l'Intérieur de François Mitterrand et figure emblématique de la vie politique marseillaise.

Après la médecin de 64 ans, arrivée à la politique sur le tard, c'est un pur apparatchik socialiste qui devrait prendre les rênes de la ville.Benoît Payan veut continuer de porter les priorités affichées par le Printemps marseillais: lutte contre le logement insalubre dans une ville marquée par l'effondrement de deux immeubles vétustes qui avait fait huit morts en 2018, rénovation des écoles, diminution des inégalités dans une des villes marquée par de fortes disparités.

Si ce troc proposé par Mme Rubirola n'a pas suscité de colère au sein de la nouvelle majorité municipale, du moins en surface, ce n'est pas le cas dans l'opposition.

Première femme maire de Marseille, Michèle Rubirola a officiellement démissionné pour raisons de santé.


Reuters/AFP


3 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain